Art.31 (08 mai 2004)

REGLEZ VOS MONTRES (n.f. the watch) POUR L'HEURE D'ETE

Au dernier dimanche de mars, nous gagnons chaque soir une heure de clarté (n.f. the light). Comment ce changement bi-annuel est-il perçu?

1 . Ce sont les Britanniques qui, au début du XXè siècle ont lancé l'idée d'avancer (v.gr.1 to put forward) l'heure légale en été. Ce changement, instauré en France dès 1916, a été abandonné après la seconde guerre mondiale et restauré en 1975. La raison majeure invoquée était une économie d'énergie imposée par le premier choc pétrolier (n.m. the oil crisis) en 1973.
Peu à peu, tous les pays de l'Union européenne se sont ralliés (v.gr.1 to rally) à cette mesure et ont uniformisé intégralement, à partir de 1996, les dates d'heure d'été (dernier dimanche de mars, à 2 heures du matin) et d'heure d'hiver (dernier dimanche d'octobre, à 2 heures du matin). Cette uniformisation était bien nécessaire pour faciliter l'activité dans le domaine des transports et des communications entre les Etats de l'Union européenne.

2. Chaque année, à cette époque où tout le monde s'apprête à avancer les pendules (n.f. the clock) d'une heure, ou bien en octobre, où, au contraire on les retarde (v.gr.1 to put back) d'une heure, les discussions vont bon train (v. gr.1 to go at a good pace) ! L'argument avancé en 1975 pour changer l'heure (économie d'énergie), ne semble plus d'actualité à une époque où les pays d'Europe dépendent moins du pétrole pour la production d'électricité (produite à 75% en France par les centrales nucléaires (n.f. the nuclear power plant)). Selon les statistiques de l'EDF (Electricité de France), le changement d'heure permettrait une économie d'environ un milliard de kilowatts-heure par an, ce qui ne représente en réalité que 0,5% de la consommation française. D'où la réaction des opposants à ce système qui préconisent plutôt l'utilisation de lampes économes fluo-compactes et l'interdiction des lampes halogènes qui chauffent beaucoup trop.

3. Les opposants à l'heure d'été rappellent qu'en fait la France se trouve en été, en décalage (n.m. the time lag) de deux heures sur l'heure solaire ou plus exactement sur l'heure fixée par le méridien de Greenwich. En effet, en 1945, dans un souci (n.m. the concern) d'unification horaire, un décret a fixé l'heure légale en France à GMT+1, solution de compromis entre l'heure allemande (GMT+2) et l'heure de Greenwich. En été, en avançant d'une heure, la différence entre l'heure de Greenwich est donc de deux heures.

4. Ceux qui sont pour une heure identique du 1er janvier au 31 décembre, remettent chaque année sur le tapis (v.gr.3 to bring up for discussion) les inconvénients (n.m. the drawback) du changement de rythme pour différentes catégories de la population.
Les personnes âgées, les malades et les enfants ont souvent des difficultés à s'adapter à la nouvelle heure et ne retrouvent leur rythme normal qu'au bout de trois semaines! On constate une augmentation de la consommation de tranquillisants aux périodes de changements horaires.
Les transports sont aussi perturbés, même si le passage à l'heure d'été se fait au milieu de la nuit!
Mais c'est surtout le monde agricole qui se plaint (v. gr.3 to complain). Les animaux doivent recevoir des soins à heures fixes (nourriture, traite (n.f. the milking)) et il n'est pas rare que l'on constate d'importantes baisses de rendement dans les périodes de transition.
Dans le secteur de la construction et des travaux agricoles en extérieur, le décalage fait que les ouvriers reprennent le travail après la pause (n.f. the break) de midi, au moment le plus chaud de la journée.

5 . Mais il y a aussi des partisans (n.m. the supporter) de l'heure d'été! Quoi de plus agréable, après les courtes journées de lumière de l'hiver, de tout à coup se retrouver avec la clarté quand on sort du bureau! On peut enfin profiter de la lumière solaire pour pratiquer des activités de plein air. Les soirées semblent plus longues. On peut flâner (v.gr.1 to idle about) sur la terrasse ou dans les jardins en attendant l'heure du dîner. Les dernières heures de visite des parcs et des monuments ne se passent pas dans le noir!
Les automobilistes qui n'aiment pas conduire dans l'obscurité se sentent plus en confiance (secure).

6. A tous ces arguments positifs, les opposants rétorquent (v.gr.1 to retort) que l'augmentation des pratiques sportives n'est réellement possible que si les structures d'accueil (remontées mécaniques (n.f. the ski lift), stades, piscines...) proposent des horaires d'été plus tardifs (late). Et si certaines activités sont favorisées par une heure de clarté supplémentaire, d'autres, comme les sports en salle ou les cinémas, sont pénalisées.
L'heure d'été incite également à plus de déplacements (n.m. the travel) automobiles (pour les loisirs après le travail) et depuis plusieurs années, les écologistes mettent en garde contre l'augmentation de la pollution particulièrement en période d'été.

Alors, comment mettre tout le monde d'accord? Certains proposent d'adapter un horaire d'été suivant (depending on) le métier (n.m. the trade) que l'on exerce (v.gr.1 to carry on). Mais quel casse-tête ce serait, et quels problèmes cela engendrerait!
L'avenir nous dira si les amateurs de longues soirées d'été continueront à jouir (v.gr.2 to enjoy) de la douceur (n.f. the pleasantness) du soleil couchant (n.m. the setting sun) à peine enlevée leur tenue de travail!

ENEFF 2003