Art.18 (28 oct. 2003)

LE CARTABLE DU FUTUR

Les Landes, la Savoie et l'Isère expérimentent le cartable numérique. La solution aux maux(n.m. the pain) de dos (nm. the back) des jeunes?

1. Ce n'est un secret pour personne que les jeunes portent des cartables de plus en plus lourds. Mais aussi, qu'ils s'intéressent de plus en plus aux nouvelles formes de communication, et qu'ils sont appelés dans leur vie professionnelle future, à utiliser l'informatique, sur une plus grande échelle que leurs parents.
C'est dans le but (n.m. the goal) de les familiariser très tôt avec l'outil (n.m. the tool) informatique et de leur garantir l'accès au savoir (n.m. the knowledge), que le projet d'un cartable numérique a démarré en 2001.
Il s'agit pour l'instant d'une expérimentation au niveau des collèges. En Isère l'idée a été lancée en septembre 2002, et le projet mis en place à la rentrée 2003 doit durer (v.gr.1 to last) deux ans.
Huit classes pilotes de 4ème viennent d'être équipées. Si l'expérience, qui concerne 350 collégiens et leurs professeurs, est concluante (conclusive), elle sera étendue (v.gr.3 to extend), en 2005, à tous les collèges isérois volontaires. Le Département est chargé de l'aspect technique du projet, et le Rectorat de l'Académie de Grenoble, de l'élaboration (n.f. the working out) du contenu pédagogique (teaching).

2. Les jeunes pourront emporter (v.gr.1 to take away) leur ordinateur sans fil (wireless) à la maison, et devraient ainsi transmettre leur savoir-faire (n.m. the know-how) à leur environnement familial.
Pour permettre aux collégiens de travailler chez eux, le Conseil général prend à sa charge (v.gr.3 to take care of) une connexion au réseau (n.m. the network) mondial pour un maximum de 10 heures par mois. Tout temps de connexion supplémentaire (additional) est à la charge des familles.
Cette expérience entre tout à fait (entirely) dans la ligne des bornes (n.f. the terminal) Internet mises en service dans quelques communes (n.f. the municipality) de l'Isère qui permettent au public, depuis la rue, d'accéder à Internet par des écrans tactiles sur la vitrine (n.f. the shop window) des magasins choisis pour l'expérimentation.

3. Le cartable électronique est un petit ordinateur portable (n.m. the laptop), sans clavier (n.m. the keyboard) puisque la saisie (n.f. the capture) se fait au moyen d'un stylet. Il a la taille d'une feuille A4* et est doté (equipped with) d'applications bureautiques : traitement de textes (n.m. the word processor) par exemple, de logiciels pédagogiques, d'un logiciel de montage (n.m. the editing) vidéo, d'un accès à Internet, d'une messagerie et d'un antivirus. Les classes où ils sont utilisés sont équipées de l'ADSL, de bornes sans fil, de scanners, d'imprimantes (n.f. the printer), de vidéo-projecteurs, de webcams et de caméras vidéos.

4. Pour le moment, il y a peu de matériel pédagogique disponible. Seuls les manuels des sciences de la vie et de la terre, le livre d'histoire-géo ainsi qu'un dictionnaire sont installés sur l'ardoise (n.f. the slate) magique. Mais bientôt l'anglais devrait intégrer les cartables, et de toutes façons, la recherche sur le web apporte un complément précieux à l'enseignement traditionnel par les enseignants : photos, sons, vidéos.
Pour rassurer les familles, les portables sont équipés d'un logiciel de contrôle dynamique de contenu qui permet de préserver les enfants des sites illicites ou dangereux (pornographie par exemple).
D'autre part, aucun téléchargement (n.m. the downloading) n'est possible (jeux, images, sons) sauf ceux des enseignants.
Il va de soi (it goes without saying) que ces derniers doivent maintenant développer du matériel pour cette nouvelle forme de pédagogie! Il faudra aussi penser à former des enseignants aux nouvelles technologies, pour leur permettre d'animer leurs cours avec autre chose qu'un tableau et un vieux magnétophone (n.m. the tape recorder)!

5. Les producteurs de matériel (portables, caméras, supports....) et les fournisseurs (n.m. the provider) d'accès Internet se frottent les mains! Par contre, les éditeurs (n.m. the publisher) de matériel papier s'inquiètent et songent à se reconvertir rapidement, comme Nathan et Bordas, entre autres, le font déjà.
Donc, un cartable plus léger et moins de douleurs pour le dos des enfants et des adolescents (n.m. the teenager) ? A voir! Si le cartable électronique ne pèse que 2,7 kg, contre 12 à 15 kg pour le cartable actuel, les livres sont encore utilisés, et en plus des livres, les "petits veinards" (lucky) qui participent au projet du cartable électronique doivent porter l'ordinateur!
On envisage donc, si l'expérimentation est généralisée, de mettre en place un dispositif de "double manuel" : un jeu (n.m. the set) de livres qui reste à l'école, l'autre à la maison. Cette idée est relancée chaque année à la rentrée scolaire, mais jusqu'à présent, elle n'a pas été mise en oeuvre.

6 . Le portable ne remplacera pas les livres, encore moins l'enseignant. Il vient en complément par son interactivité indéniable, pour illustrer des situations en 3D par exemple, montrer la vie dans les pays dont on apprend la langue, examiner le détail d'une oeuvre, aller plus loin dans une matière, illustrer un travail. Et aussi, peut-être, cet accès à Internet fera-t-il naître chez les jeunes le goût de lire? S'ils n'aiment pas les livres papier, peut-être seront-ils séduits (v.gr.3 to seduce) par la version électronique?

Les jeunes sont bien sûr ravis de cette nouvelle "école"! On constate que, dans l'ensemble (on the whole), ils maîtrisent très rapidement le nouvel outil pédagogique (mot de passe, récupération des devoirs, recherche personnelle de documents). Ils sont enthousiastes et communiquent leur savoir à leur famille (dans la mesure de l'intérêt des autres membres, bien entendu!) mais aussi, ils n'hésitent pas à aider les moins rapides à acquérir les notions indispensables. Cette solidarité et l'autonomie développée chez les jeunes sont des aspects très positifs! On pourra dire dans deux ans, si le coût de 850 000 euros de matériel en 2003, en Isère, était justifié.

*dimensions d'une feuille format A4 : 21 cm/ 29,7 cm

 

ENEFF 2003