Art. 11 (10 août 2003)

LA CANICULE

La vague de chaleur qui s'attarde sur une grande partie de l'Europe fait le bonheur (the good fortune) de quelques-uns mais le malheur (the misfortune) de la majorité!

1. Depuis la fin du mois de mai 2 003, les températures ne cessent de grimper un peu partout (everywhere) en Europe, pour atteindre en ce début août, plus de 30°C dans un grand nombre de pays (n.m. the country), voire (indeed) plus de 40°C dans le sud de la France et sur tout le pourtour (the perimeter) méditerranéen. Même la Finlande connaît des températures inhabituelles (unusual) pour un été nordique -supérieures à 30°! Les Finlandais, grands amateurs (n.m. the lover/the fan) de soleil, et peu habitués (used to) à une telle chaleur, se sont jetés à l'eau! Résultat : quelques noyades (n.f. the drowning) par hydrocution! (form of hypothermia subsequent on immersion in very cold water)

2. Les vacanciers dans leur ensemble, sont ravis (delighted) de trouver le soleil au rendez-vous, et se réjouissent de pouvoir profiter de la nature dans des tenues légères, sans se soucier (v. gr.1 to worry about) d'emporter un imperméable ( the raincoat) et un pull quand ils partent en balade (n.f. the stroll)! Les trains à destination des côtes font le plein (v. faire gr. 3 to fill up) chaque week-end, les hôtels et les campings aussi!
Pour la deuxième année consécutive, Paris a ouvert, sur les quais de la Seine, son Paris-Plage, avec du sable (the sand) , des palmiers (n.m. the palm tree), des parasols, pour que les Parisiens obligés de rester dans la capitale respirent (v. respirer gr.1 to breath) un peu un air de vacances! Et Bruxelles a suivi l'exemple, avec Bruxelles les Bains.
Les marchands de parapluies les proposent comme parasols, et si vous vous décidez -enfin- à acheter un ventilateur (the fan), ou à faire installer la climatisation (the air conditioning), sachez que vous devrez vous armer de patience, car peu de magasins en ont encore!

3. Les restaurateurs, eux, sont partagés (torn), car si l'afflux de touristes représente une augmentation de leur chiffre d'affaires, le travail en cuisine est extrêmement pénible, avec des températures supérieures à 50°C!
En outre, si les consommateurs s'arrêtent fréquemment pour se désaltérer (v. gr.1 to quench one's thirst), ils ne dépensent (v. gr.1 to spend money) pas nécessairement beaucoup et se contentent souvent d'un café et d'un verre d'eau (servi gratuitement en France).
Quant aux boulangers, imaginez la fournaise (the furnace/the blaze) près du four (the oven) où ils cuisent leurs pains!

4. Mais d'autres professions sont aussi difficiles à exercer en période de canicule !
Pour des raisons pratiques (trafic moins dense), les gros travaux de réparation des routes se font en été. Les ouvriers qui travaillent en plein air toute la journée et manipulent du goudron brûlant ont des rêves (n.m. the dream) de piscine (n.f. the swimmingpool) et de douche (n.f. the shower) froide!
Et ce n'est pas mieux dans les pressings, qui ne sont généralement pas climatisés!

5. Et si vous avez la chance de travailler dans un bureau climatisé, vous êtes quand même concerné par les pics de pollution mis en place dans de nombreuses villes de France! Le niveau d'information et de recommandation, fixé à 180 microgrammes par mètre cube a atteint ces jours derniers 249 microgrammes à Mulhouse et a été dépassé (v. dépasser gr.1 to exceed) en de nombreux endroits! Cela se traduit par une limitation de la vitesse sur les grands axes à 70 km/H, mais aussi par des mesures particulières pour les bébés et les personnes âgées. Ces deux catégories sont fréquemment victimes de déshydratation (n.f. the dehydration) et il faut être très vigilant et leur faire boire beaucoup d'eau. Ainsi, à Rome, 90 personnes âgées sont déjà mortes en juillet, contre 100 sur tout l'été 2 002. Attention : le coup de chaleur (the heatstroke) est une urgence médicale! Aux premiers symptômes : peau (n.f. the skin) brûlante, sèche, hébétude, convulsions chez les bébés, appelez le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers. Si vous téléphonez avec votre téléphone mobile, utilisez le numéro d'urgence européen : le 112.

6. La montagne, souvent recherchée pour la fraîcheur de la végétation, est certes fréquentée par de nombreux randonneurs (n.m. the hiker), mais beaucoup lui préfèrent les lacs où ils peuvent se rafraîchir! De plus, les alpinistes ont été privés quelques jours de leur montagne favorite : le Mont Blanc (certains étés, il voit passer une telle foule, qu'il ressemble aux Champs Elysées!). Une partie de la voûte (the vault/the arch) du tunnel de glace de l'Aiguille du Midi avait fondu! Certaines randonnées en altitude sont dangereuses pour la même raison : fonte des ponts de neige, et aussi chutes de pierre. Rien d'étonnant avec un isotherme* zéro ces derniers jours entre 4 500 et 5 000 m d'altitude!

7. La canicule, et la sécheresse qui l'accompagne, frappent aussi les animaux. Le foin (the hay) récolté (harvested) cette année, est deux fois moins abondant que la récolte de l'an dernier, et les agriculteurs sont obligés d'acheter du fourrage (the fodder) à l'étranger pour ne pas entamer (v. gr.1 to start on) leur réserve pour l'hiver! Dans le Département des Deux Sèvres, les pompiers sont intervenus, non pas pour éteindre un incendie, comme cela a été le cas, malheureusement, dans beaucoup de régions, mais pour arroser (v.gr.1 to water/to spray) le toit d'un hangar où sont entassés (v.entasser gr.1 to cram) des centaines de poulets, qui mouraient de chaud!
Par contre, les vignerons (n.m. the wine grower) se frottent les mains! Le vin, gorgé de soleil, sera peut-être moins abondant, mais ce sera un régal!

Alors, tout ce soleil est bien agréable, oui, mais la majorité des Européens attendent quand même avec impatience la pluie! Pour certains, cernés (v.cerner gr.1 to surround) par des incendies difficiles à éteindre, l'arrivée de l'eau du ciel est une question de vie ou de mort!

*(ligne qui, sur une carte relie tous les points ayant une même température)

ENEFF 2003