Art. 90 (07 novembre 2007)

Vous êtes ici dans le NIVEAU 1 (Débutants)

SAM: VOTRE CAPITAINE DE SOIREE

Le 17 novembre prochain la 4ème Nuit des Capitaines de soirée aura lieu dans plus d’une centaine de discothèques en France. Un moyen pour responsabiliser les jeunes face aux dangers liés à l'alcool.

Ecoutez/Listen Click here and listen

1." Celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas", sera le leitmotiv de la campagne menée par l’association Prévention Routière et la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) sur tous les types de média. La campagne insiste sur le rôle de Super-héros de Sam, le Capitaine de soirée qui accepte de ne pas boire d'alcool pour ramener ses copains sains et saufs à la maison.
Rappelons que la France est l'un des pays d'Europe où le plus de jeunes se tuent dans un accident de voiture. 40% des accidents mortels ont lieu en retour de fête. Les jeunes doivent prendre une voiture par passer d'une fête à l'autre (souvent plusieurs dizaines de kilomètres les séparent).

2. Le 17 novembre plus de 700 bénévoles se mobiliseront pour sensibiliser les 18-30 ans, les encourager à choisir le capitaine de la soirée et distribuer des éthylotests. Dans les discothèques participantes, les capitaines de soirée recevront deux boissons sans alcool gratuites. Avant de prendre la route, ils devront souffler dans un éthylotest

3. Le concept de «conducteur désigné» apparu en Belgique en 1995, s'est répandu dans toute l'Europe. Bob (en Belgique), Lince (en Espagne), Raul (au Luxembourg), Des (pour «DESignated driver», en Grande-Bretagne)... sont les homologues européens de nos Capitaines de soirée français. Le résultat est positif : - en France, en 2002, 25 000 jeunes ont décidé d'être «Capitaine de soirée», soit une augmentation de 43 % par rapport à l'année 2001 ; - en Belgique, 97% des personnes approuvent Bob et un Belge sur trois a déjà été Bob; - en Grèce, 75% des jeunes considèrent que Bob est une bonne initiative et les accidents dus à l'alcool ont reculé de 15% en trois ans. Chaque année des Nuits européennes sans accident sont organisées et le nombre de RYD (Responsible Young Drivers) augmente sans cesse dans toute l'Europe.

4. Mais en parallèle, les premix (mélange de soda ou jus de fruits et d'alcools forts comme le whisky ou la vodka) et les alcopops (mélange de boissons alcoolisées : bière et vodka, par exemple, ou d'un alcool avec un arôme : vodka citron) sont de plus en plus consommés par les jeunes, surtout les 10-14 ans. Le sucre masque l'alcool, et les jeunes pensent boire un soda inoffensif! En 1996, des taxes importantes ont été mises en place sur ces produits et elles ont été renforcées en 2005, mais ils ont tendance à réapparaître sur le marché avec une recette modifiée qui leur permet d'échapper à la taxe!

5. La prévention en milieu scolaire est très importante surtout pour les 16-18 ans très influencés par les médias et le phénomène "groupe". Mais le milieu familial est souvent responsable de l'initiation des jeunes au tabac ou à l'alcool lors de fêtes de famille par exemple.

Votre Capitaine de soirée, qu'il s'appelle Sam, Bob ou.... peu importe, vous protégera pour un soir et grâce à lui la fête restera une fête et ne finira pas par un drame! Pensez, vous aussi à vous porter volontaire un soir!

ENEFF 2007