Art. 83 (28 mars 2007)

Vous êtes ici dans le NIVEAU 1 (Débutants)

PONTS HAUBANES : un magnifique exemple, le pont de Rion Antirion.

Inauguré pour les Jeux Olympiques d'Athènes en 2004, ce pont traverse le détroit de Corinthe, la région la plus sismique de Grèce.

Ecoutez/Listen Click here and listen

1. Pont suspendu, pont haubané, pont à piles, à arches ... tous les ponts font rêver. Ce sont de formidables réalisations et beaucoup les considèrent comme des oeuvres d'art même s'ils ont d'abord pour objectif de relier les peuples, de faciliter le transport des marchandises et de raccourcir les distances, donc de gagner du temps.

2. Jusqu'à présent, pour traverser le détroit de Corinthe il fallait prendre un service de bacs et de ferries et le trajet durait 45 minutes. Avec le pont de Rion Antirion, il faudra tout juste 5' minutes. Autre avantage : la construction pourra rester ouverte par tout type de temps.
Le pont de Rion Antirion franchit une étendue d'eau d'environ 2 500 m, dans un milieu très difficilement constructible, avec 65 m de profondeur d'eau, et un fond très peu résistant. Il est prévu pour supporter des vents de 250km/h, le choc d'un pétrolier de 180 000 tonnes et un séisme jusqu'à 7 sur l'échelle de Richter.

3. Les piles du pont n'ont pas été construites au fond de l'eau, mais sur la côte, en cale sèche. Cette cale sèche est mise à l'eau, les embases qui flottent sont remorquées vers leur lieu de destination. La construction se poursuit alors en flottaison. Lorsqu'elles sont achevées, les piles sont finalement immergées.

4. Le Pont de Rion Antirion compte 23 paires de haubans accrochés de part et d'autre de chaque pylône. Le pont est ainsi non seulement équilibré, mais aussi esthétique.
Le tablier de 27,2 m de largeur comporte, dans chaque direction, deux voies de circulation, une bande d'arrêt d'urgence et un trottoir. Chaque jour, une moyenne de 12 000 véhicules traversent le pont.
La construction du pont a nécessité 7 ans de travaux, 1200 hommes, 250 000 m3 de béton et 100 000 tonnes d'acier. Le poids des haubans à lui seul représente 4 500 tonnes. Le coût total du projet s’élève à près de 800 millions d’euros. Aujourd'hui, le pont est financé en partie par une taxe imposée aux automobilistes, en fonction de leur type de véhicule (entre 10 et 51 euros en 2005).

5. La France a aussi son viaduc haubané : celui de Millau dans le centre du pays.
Et pour les projets à venir, signalons un pont reliant l'Italie à la Sicile par Messine. On espère le terminer vers 2012.
Dans quelques années, la Chine aura deux ponts haubanés battant le record mondial,
(portée d’un kilomètre) : le ponts Sutong (portée 1088 m), sur le Yangtse, et le pont de Stonecutters (1018 m).
Le Japon, lui, a réalisé un pont suspendu sur la mer intérieure de Seto. Sa portée centrale est la plus longue du monde, avec 1991 m. La longueur totale du pont est de 3911 m.

6. Comment choisir entre un pont suspendu (comme le célèbre Golden Gate de San Francisco) ou un pont haubané? Tous deux offrent l'avantage d'un nombre limité de piliers (généralement deux), qui évite des collisions avec les bateaux qui les franchissent. Au cours des 50 dernières années, 50 ponts se sont effondrés suite à une collision d'un bateau contre un pilier! Ils sont relativement légers et souples. Mais ceci est un inconvénient en cas de vent fort. On essaie au maximum de diminuer la prise au vent par un profil dynamique du tablier, comme dans le cas du Pont de Normandie, et par une nouvelle technique d'amortisseurs comme pour le pont de Sutong.
D'un autre côté, la souplesse de ce type de pont est un avantage en cas de tremblement de terre.
Les ponts haubanés sont plus faciles à entretenir que les ponts suspendus. Il est beaucoup plus facile de remplacer un câble endommagé et cela ne nécessite pas la fermeture du pont.
Par contre, le pont suspendu permet de franchir de plus longues distances.

Haubané ou suspendu, ces ponts suscitent toute notre admiration pour les ingénieurs qui conçoivent de tels ouvrages et pour les équipes qui les réalisent.

ENEFF 2007