Art. 57 (14 juillet 2005)


Vous êtes ici dans le NIVEAU 1 (Débutants)

LE SOLEIL ET SES RISQUES

L'été est là et le soleil -s'il est au rendez-vous- est bien tentant. Mais le soleil mal géré peut vous conduire au cancer.

Ecoutez/Listen Click here and listen

1. Les vacances scolaires viennent de commencer en France et, déjà, tout le monde se précipite pour profiter au maximum du soleil. Sur les plages ensoleillées, les vacanciers sont étendus au soleil et oublient parfois qu'ils doivent se protéger de ses dangers.

2. Bien sûr, quelques minutes d'exposition au soleil chaque jour sont importantes pour notre stock de vitamine D et pour notre squelette. Mais les rayons ultraviolets A et B (UVA et UVB) sont dangereux. Si vous restez trop longtemps au soleil, particulièrement aux heures les plus chaudes : entre 12h et 16h, vous risquez un sérieux coup de soleil ou encore une insolation (maux de tête, fièvre) et à plus long terme : un mélanome , c'est-à-dire une tumeur maligne cutanée.

3. Les personnes à risque : peau et yeux clairs, grains de beauté ou cas de cancers de la peau dans la famille, les seniors ou les enfants, doivent bien se protéger : porter des lunettes et un chapeau ainsi qu'un tee shirt pour jouer sur la plage ou se promener en montagne. Ils ne doivent pas rester au soleil plus d'une demi-heure et mettre de la crème solaire très protectrice (indice 25 minimum) toutes les deux heures et après chaque baignade. Boire et se mettre à l'ombre. Les parasols ne protègent pas bien du soleil. Le feuillage d'un grand arbre est bien plus rafraîchissant!

4. Un enfant sur quatre qui naît aujourd'hui aura un mélanome à l'âge adulte si on ne sensibilise pas les parents aux dangers du soleil pour les enfants. Le mélanome est une des tumeurs qui a le plus augmenté au cours des vingt dernières années.
Si un mélanome malin apparaît, si le diagnostic est fait suffisamment tôt, c'est le cancer le plus bénin qui existe. Il peut être enlevé par un dermatologue à son cabinet et il ne laissera qu'une petite cicatrice. Mais s'il est détecté trop tard, il devient le cancer le plus agressif et tue 50% des malades dans les dix ans qui suivent le diagnostic.
En vingt ans dans notre pays, l'apparition de mélanomes a été multipliée par quatre chez les hommes et par trois chez les femmes. La mortalité a doublé chez l'homme comme chez la femme. Chaque année plus de 7 000 cas sont découverts et près de 1 500 personnes en meurent.

5. Les adultes reconnaissent les dangers du soleil, mais ils oublient parfois que la peau de leurs bambins est très vulnérable et qu'ils doivent absolument prendre certaines précautions :


> Ne jamais exposer au soleil des nourrissons de moins de 12 mois.
> Obliger les enfants à porter des lunettes de soleil avec un filtre anti UV et des montures enveloppantes, ainsi qu'un vêtement couvrant pour filtrer les rayons du soleil même s'ils protestent!
> Limiter les expositions au soleil.
> Protéger toutes les parties dénudées (attention à la nuque, aux oreilles et aux tempes!)

6. Le dépistage précoce des mélanomes est aussi important, surtout pour les personnes à risque. Il faut consulter un dermatologue dans les plus brefs délais si on constate des irrégularités dans les grains de beauté : forme, couleur, diamètre supérieur à 6 mm, aspect.

7. Mais attention aux autres risques de l'été ! Les noyades par exemple. En 2004, 368 personnes se sont noyées en France.
Et si vous passez vos vacances sous les tropiques, (notamment en Asie et en Afrique) vous devrez vous faire vacciner contre certaines maladies et prendre un traitement contre le paludisme.


Le soleil comporte des risques, d'accord, mais si vous le prenez avec modération il est excellent non seulement pour le squelette mais aussi pour le moral! Alors, soyez prudents et ... bon été!

ENEFF 2005