Art.50 (13 mars 2005)

OBESITE INFANTILE : LA CHASSE AUX CALORIES EST OUVERTE

 

Face au problème croissant du surpoids chez les jeunes, une première journée de dépistage de l’obésité chez l’enfant a été organisée dans 77 villes de France le 8 janvier dernier.

Ecoutez/Listen Click here and listen

1. Notre société de consommation fait apparaître un problème qui, s'il n'est pas pris au sérieux très rapidement risque de prendre une grande ampleur : l'obésité, et plus particulièrement chez les enfants. Ce phénomène que l'on croyait typique de la société étatsunienne (adj North American) a traversé l'océan et on dénombre de plus en plus de cas de surpoids (nm excess weight) parmi la population européenne. En France, un enfant sur six est touché par l’obésité soit deux fois plus qu’il y a dix ans. L'obésité pour un jeune commence par générer un problème psychologique : il (ou elle, car les filles ne sont pas épargnées, même si elles peuvent sembler plus préoccupées de leur apparence physique) sera l'objet de moqueries (nf mockery) à l'école, et cherchera par tous les moyens à échapper aux activités physiques qui l'obligent à se déshabiller (to undress) devant les copains (nm pal/buddy). L'enfant sera alors entraîné dans un engrenage (nm spiral) d'où il sortira difficilement : comme il est gros, et qu'il en souffre, pour compenser il aura tendance à consommer du sucre (nm sugar), et comme il a honte (nf shame) de son corps, il évitera les activités physiques qui justement lui auraient permis d'éliminer l'excès de poids (nm weight).

2. Mais au-delà des problèmes psychologiques l’obésité souvent réduit l’espérance (nf expectancy) de vie du sujet. On estime qu'elle diminue en moyenne de 13 ans. On considère qu'un adulte qui était un enfant obèse présente un risque de problèmes cardio-vasculaires trois fois plus élevé, un risque de diabète multiplié par neuf, sans parler des problèmes liés aux articulations (nf joint) qui sont mises à rude épreuve (to put sth to the test)!
Or, deux tiers des enfants obèses le resteront à l’âge adulte.


3. Devant l'ampleur du problème, les nutritionnistes (nmf dietary expert) et les pédiatres (nmf paediatrician) tirent la sonnette d'alarme (to sound the alarm) et attaquent le problème à sa base.
Ainsi, le 8 janvier 2005, l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) a organisé dans 77 villes de France, la première journée de dépistage (nm screening) de l'obésité chez les enfants.
Environ 600 pédiatres ont proposé des consultations gratuites pour alerter (to draw attention to) les familles sur ce problème majeur. Ils estiment que l'obésité n'est pas diagnostiquée suffisamment (adv enough) tôt (adv early) et qu'il est alors plus difficile d'y remédier. Un petit enfant maigre (thin) est encore considéré comme en mauvaise santé et on a tendance à juger mignon un bambin bien rond. Hélas (unfortunately), entre 7 et 12 ans, le chérubin (nm cherub) commence à ressembler à une baudruche (nf wimp) et certains parents s'inquiètent.
Les médecins recommandent l'utilisation du calcul de l'IMC (Indice de la Masse Corporelle) pour déterminer rapidement si un enfant -ou un adulte d'ailleurs- est en surpoids. Ce calcul est particulièrement simple : il suffit de diviser deux fois le poids en kilo par la taille en mètre. Ainsi, un enfant pesant (to weigh) 14,5 kg et mesurant (to measure) 0,91 m a un IMC de 17,5 (14,5 / 0,91 / 0,91). Le nombre obtenu est ensuite recherché sur une grille (nf grid).
Ce calcul permettrait de déceler (to detect) un surpoids plus rapidement qu'avec la simple grille : taille (nf height) comparée au poids, utilisée actuellement.

4. Cette préoccupation -voire pour certains cette obsession- des calories n'a pas toujours existé ; au contraire, les obèses étaient recherchés (adj much sought-after) parce qu'ils avaient plus de chances de survivre. Dans certaines sociétés africaines, la richesse (nf wealth) du chef (nm chief) se mesure au tour de taille (nf waist) de sa ou ses femme (s)! Il faut dire que les femmes ont besoin de plus de graisse que les hommes pour porter et nourrir les enfants. L'embonpoint (nm stoutness) était donc un signe de prospérité.
A l'heure actuelle, dans les pays industrialisés, les problèmes d'obésité apparaissent au contraire plutôt dans les foyers (nm household) à revenus modestes. Dans les milieux moins favorisés, on trouve moins d'infrastructures sportives et les enfants passent beaucoup de temps devant la télé. D'autre part, une alimentation riche en légumes (nm vegetable), fruits et protéines est plus coûteuse (adj expensive) qu'un régime basé sur des féculents (nm starchy food). Très souvent le salaire du mari ne suffit pas et la mère doit travailler et n'a pas le temps de préparer des repas équilibrés pour la famille.

5. Pour éliminer ce qu'il mange, un enfant doit exercer au moins trente minutes d'activité physique chaque jour et limiter à deux heures le temps passé devant un écran (télé, jeux, ordinateur). Son alimentation doit être de qualité et organisée en trois repas et un goûter par jour. Pas de grignotage (nm nibbling) et pas de boissons sucrées.
Dans ce domaine, l'école a son rôle à jouer et l'industrie agroalimentaire (food-processing) doit réorienter son marketing. Il faut faire la chasse (to track down) aux spots publicitaires (nm commercial) pour les produits sucrés à destination des enfants et supprimer les distributeurs (nm vending machine) de boissons sucrées et de bonbons, chocolats, et autres sucreries (nf sweetmeat) dans les écoles (décision qui a été prise récemment en France). On les remplace par des distributeurs de fruits.

6. Cette sensibilisation de la population au problème des enfants obèses devrait désormais prendre de l'ampleur, avec sa mise en place probable pour un an dans cinq villes européennes en 2005. Outre la France, les pays qui vont s'engager dans cette expérimentation seraient l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne (nf Spain) et le Royaume-Uni (nm United Kingdom), mais pour le moment rien n'est officiel.

En 2004, dans le monde, un milliard (nm billion) de personnes étaient en surpoids, dont 300 millions d’obèses, et 842 millions de personnes souffraient de malnutrition! Comment rétablir l'équilibre?

ENEFF 2005

EXERCICES
VOCABULAIRE
Autres ARTICLES